Notre Cerveau, Nos Neurones

mlm-marketing-reseau

Notre cerveau, nos nouvelles connexions, nos neurones

Grâce au progrès des neurosciences, nous en savons beaucoup plus qu’avant sur notre cerveau et son mode de fonctionnement.

Cela nous permet d’apprendre à utiliser notre cerveau à son plein potentiel. Toutes les connaissances, que nous avons acquises sont stockées dans notre cerveau.

Nous pouvons créer de nouvelles connexions entre nos neurones. 

Mieux comprendre le fonctionnement optimal du cerveau.

Pour cela il existe deux processus importants qui se produisent naturellement chez nous tous : la neurogenèse et la neuroplasticité.

La neurogenèse est le processus de création de nouveaux neurones.

Les recherches ont démontré, que nous générons continuellement de nouveaux neurones tout au long de l’âge adulte. Mieux, en 2013, la neurogenèse humaine est comptabilisée.

Chez les humains adultes, “700 nouveaux neurones sont ajoutés dans chaque hippocampe par jour.

Ce qui correspond à un renouvellement annuel de 1,75% des neurones dans la fraction renouvelable, avec une légère diminution au cours du vieillissement”.

Nous savons maintenant que de nouveaux neurones sont continuellement générés tout au long de l’âge adulte et que nous pouvons faire beaucoup de choses pour améliorer ce processus.

La neuroplasticité est la capacité du cerveau à changer.

Notre cerveau n’est pas figé. Il se nourrit de toutes nos expériences et peut donc évoluer en fonction de ce que nous faisons, pensons.

Nous avons donc le potentiel de changer pour augmenter nos performances et notre bien-être grâce à la neuroplasticité.

Le cerveau change constamment, lorsque nous faisons l’expérience de nouvelles activités ou apprenons de nouvelles informations.

Comment libérer le plein potentiel de notre cerveau et créer de nouvelles connexions entre nos neurones ?

1/ L’alimentation

Pour maintenir votre cerveau en bonne santé, il est indispensable de bien s’alimenter.

Une alimentation saine et équilibrée, avec certains apports alimentaires spécifiques, aide même éviter ou inverser le déclin cognitif général.

Le cerveau ne peut fonctionner à son optimum que s’il a suffisamment d’énergie et un apport nutritionnel sain.

Vous avez peut-être déjà remarqué une baisse de concentration, un changement de votre humeur en fonction de ce que vous avez mangé.

Voici quelques aliments recommandés pour le cerveau à inclure dans l’alimentation :

  • Les glucides à index glycémique bas
  • Les poissons gras et autres sources d’oméga-3
  • Les légumes à feuilles vert foncé
  • Les baies
  • Les noix
  • Les œufs
  • Le curcuma
  • Le café

2/ L’hydratation

Le cerveau est composé à environ 85% d’eau et toutes ses fonctions en dépendent.

Il a été démontré, par plusieurs études, qu’une déshydratation même modérée diminue la vigilance, augmente la sensation de fatigue et le niveau d’anxiété.

Cela peut également altérer la concentration et la mémoire à court terme.

Contrairement à d’autres organes, notre cerveau n’a aucun moyen de stocker l’eau.

Des études ont montré que si nous ne sommes déshydratés qu’à 1%, nous aurons probablement une diminution de 5% de la fonction cognitive.

La déshydratation prolongée fait rétrécir la taille et la masse des cellules cérébrales.

Ceci est plus fréquent chez les personnes âgées, dont beaucoup ont tendance à se déshydrater de façon chronique sur plusieurs années.

Lorsque notre cerveau a une bonne hydratation, nous réfléchissons plus vite, nous sommes plus concentrés et nous ressentons plus de clarté et de créativité.

Boire de l’eau tout au long de la journée et un grand verre juste avant de se coucher, aidera à éliminer les toxines durant le sommeil.

 

3/ Enrichissez votre cerveau en permanence

Nous savons que nous développons de nouvelles connexions neuronales, en fonction de nos expériences et nos apprentissages.

Mais les connexions entre nos neurones peuvent également s’affaiblir, si nous arrêtons le processus d’apprentissage.

Il est donc important de garder votre cerveau actif en apprenant.

5/ Stop le multitâche

Des recherches récentes en neurosciences ont démontré que le fait d’exécuter plusieurs tâches en même temps, diminue considérablement les performances.

Notre cerveau n’est pas capable d’être performant à 100 % en mode multitâche.

Le mieux à faire est d’exécuter une seule tâche à la fois, et de prioriser.

Définir ses priorités, établir une organisation de sa journée en fonction des plages horaires durant lesquelles on pense avoir le plus d’énergie. Et planifier ses tâches en fonction de ces créneaux horaires.

Éliminer toute distraction.

6/Bouger

Le cerveau adore l’activité physique, car elle favorise la neurogenèse. Pour avoir un cerveau sain et en bonne santé, il faut faire du sport.

Il n’est pas question ici de sport intense, ou de participer aux jeux olympiques.

Même 20 minutes d’activité modérée sur une base quotidienne suffisent. Privilégier une activité cardiovasculaire.

Elle augmente le flux sanguin et ainsi l’irrigation de toutes les parties de notre corps, y compris notre cerveau, la marche rapide, course à pied, vélo ou autres.

7/ Bien dormir

Sans sommeil, notre cerveau ne peut ni former ni maintenir les voies neuronales qui nous permettent d’apprendre et de créer de nouveaux souvenirs.

Le sommeil joue un rôle essentiel dans l’élimination des toxines cérébrales qui s’accumulent durant nos journées.

Un mauvais sommeil entraîne une mauvaise concentration, une mauvaise prise de décision.

Le temps de sommeil varie d’une personne à l’autre, mais les études montrent que nous devrions toujours essayer d’avoir entre 7 et 8 heures par nuit.

cerveau-developpement-personnel-neurones

Conclusion 

Nous savons que nous pouvons créer de nouvelles connexions neuronales dans notre cerveau, ou les modifier.

Cela, par nos apprentissages et nos expériences : nous sommes ce que nous pensons et faisons, nous pouvons créer de nouvelles connexions entre les neurones de notre cerveau, si les nouvelles choses que nous faisons sont répétées assez fréquemment.

La création d’un changement durable peut prendre jusqu’à 3 mois pour vraiment renforcer les voies de récompense neuronales.

Il est donc essentiel de faire de «l’entraînement cérébral» une habitude, et persévérer en ce sens.

Pour devenir la meilleure version de nous-mêmes, nous devons saisir de nouvelles opportunités d’apprentissage.

N’hésitez pas à poser vos questions, partager vos avis et expériences en commentaire. 

Vous avez aimé « Notre Cerveau, Nos Neurones » 

Voici 2 autres articles que vous apprécierez :

Comment enfin réussir à atteindre ses objectifs

Pourquoi l’échec est si important ?

Ps: Si cet article « Notre Cerveau, Nos Neurones » vous a plu, vous pouvez le partager  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *